La généalogie de Jésus-Christ




Et oui même Jésus-Christ a son arbre généalogique ! Historien entrepreneur arrive 2020 ans trop tard pour proposer au fils de Dieu de revenir sur les traces de ces illustres aïeux. Heureusement, nous avons conservé les traces, les sources qui nous permettent d'établir l'ascendance du Christ. Replongeons-nous dans l'histoire biblique.


C'est dans le Nouveau Testament qu'il faut aller chercher les traces de la généalogie de Jésus-Christ et plus particulièrement dans les premières lignes de l'Evangile selon Matthieu. Ainsi est écrit : "Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone. Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ". (Extrait de La Sainte Bible, par Louis Second docteur en Théologie, 1955)


Jésus-Christ est donc issu d'une longue lignée royale qui remonte jusqu'à Abraham dont le nom signifie "Le père d'une multitude de nations". Cet arbre généalogique, vous ne le savez peut-être pas mais vous l'avez sûrement croisé un jour au cours de vos déambulations dans les églises de France. Cet arbre, c'est l'Arbre de Jessé. En effet, c'est un thème très populaire dans l'iconographie médiévale, illustré sur de nombreux supports tels que des vitraux, comme à Chartes, Beauvais, Troyes, en peinture ou en sculpture. Si vous avez été attentif à la lecture de l'ascendance du fils de Marie, vous aurez remarqué que Jessé n'est autre que le père du roi David. La plus ancienne représentation de l'arbre de Jessé se trouve dans un manuscrit du XIe siècle connu sous le nom de Codex Vyssegradensis:





Dans l'iconographie, Jessé est représenté comme un vieillard couché ou à demi couché, puis assis souvent endormi, la tête soutenue par une main. Cette position du dormeur est souvent associée à un songe prophétique qu'aurait eu Jessé concernant sa descendance. On trouve dans la littérature médiévale une multitude d'exemple où les prophéties sont annoncées pendant le sommeil des prophètes.


Arbre de Jessé, manuscrit 416 f° 7


Arbre de Jessé de l'Église de Saint-Aignan (Morbihan)



A partir du XVIe siècle, la représentation de la généalogie de Jésus-Christ sous la forme de l'Arbre de Jessé se fait de plus en plus rare.

Désormais vous avez tout pour épater vos convives lors des fêtes en étant incollables sur la généalogie de Jésus-Christ !



Nicolas BOLCHAKOFF














FLORIAN BREIL

Un travail de minutie et d'excellence. Je recommande notamment pour les recherches généalogiques, objet de mon mandat.

A. TOMBSTONE

A l’occasion de la réalisation par "Historien Entrepreneur" d'un ouvrage retraçant l'histoire d'une entreprise locale, j'ai pu apprécier les qualités de recherche, de rédaction, de synthèse, et surtout de mise en valeur de l'entreprise objet de l'étude. Un travail de qualité.