top of page

L'Histoire et son pouvoir de transcendance.

Avoir la force d'accomplir de grandes choses, n'est-ce pas un pouvoir que d'aucuns voudraient acquérir ? Les hommes qui, dans l'histoire, ont accompli de grandes choses l'ont fait en se transcendant, c'est à dire qu'ils ont surpassé leurs propres limites en s'inspirant des modèles historiques. Entrer dans l'histoire grâce à nos actions, suppose une force non seulement physique mais également une force de l'âme. Ici l'histoire est à la fois la cause et la finalité de la transcendance.


Nos ancêtres savaient que l'histoire possédait le pouvoir de transcender les hommes pour les amener à de plus hautes aspirations et, si possible, de nobles aspirations. Le terme de transcendance est très ancien. Aristote en parlait, de même que, plus tard, les Pères de l'Eglise et bien d'autres après eux. On s'accorde à définir la transcendance et le fait de se transcender comme le souffle qui pousse les Hommes à aller au-delà, à aller plus loin, à tenter d'atteindre une forme de perfection et, dans la vision chrétienne, trouver Dieu en instaurant la Cité Céleste, la cité parfaite ici-bas. Le passé nous apprend qu'en s'inspirant d'exemples, d'exempla dirait Saint Augustin, nous avons la capacité de faire de grandes choses pour atteindre finalement un meilleur état. 


La pensée de Saint Augustin s'est transmise au fil des siècles comme un héritage. Lecteur de ce dernier, Saint Thomas d'Aquin a recueilli sa pensée et un troisième la mise en œuvre pour régner. Ce français humble et immense, s'est érigé en saint après une vie passée à la recherche de la transcendance grâce aux exemples de l'histoire. Le 29 novembre 1226, en la cathédrale de Reims, le fils du feu roi Louis VIII s'avance devant l'évêque de Soissons. Un des moments fort du rituel royal français du sacre est l'onction par le Saint Crème avec lequel l'évêque vient oindre celui qui n'a encore que 12 ans, le nouveau roi Louis IX.

Son règne, son action de roi, Louis IX les conçoit en s'inspira de l'histoire chrétienne pour son salut mais aussi pour celui du royaume. Par Imitatio Christi, imitation du Christ, l'exemple des exemples pour les chrétiens, le roi place la transcendance au cœur de son action de politique royale. Jacques Bainville dans son "Histoire de France" décrit Louis IX tout imprégné des exemples du passé en harmonie avec son temps, avec l'apogée française dans ce "beau XIIIe siècle". La construction de la Sainte-Chapelle et son cortège de vitraux en forme de livre d’histoire. Ce reliquaire géant est à lui seul une œuvre de transcendance au regard de sa beauté, de son architecture verticale.



Les hommes qui ont imaginé cet édifice l’ont fait en se transcendant, en se dépassant et en dépassant les règles de l’architecture, en construisant un vaisseau de verre pouvant défier les siècles. Par les exemples du passé, Louis IX en est arrivé au point d'obtenir le pouvoir de bâtir une œuvre pour le bien commun, de repousser les limites d’un royaume terrestre avec pour horizon toujours la transcendance, grâce aux pouvoirs de l'histoire. 



par Nicolas BOLCHAKOFF


Comentários


bottom of page